Nos tutelles

 
Bordeaux Montaigne Logo2 NB CNRSfilaire NB

Notre LabEx 

 
LASCARBX  

Nos partenaires 

 
LOGO IRAMAT CRP2A NB logoPACEA NB FSAB logo NB 

LOGO BIBLIOTHEQUE

 Logo Ausonius Editions
LOGO ausoHNum site

Institut Ausonius
Maison de l'archéologie
8, esplanade des Antilles
33607 Pessac

05 57 12 46 51

 plan acces Ausonius

Actualités du laboratoire

à la une

     
 
T.Corsten   

Thomas Corsten, Professeur à l'université de Vienne, historien et épigraphiste, est professeur invité par l'IdEx en septembre et en octobre à Ausonius.
Dans ce cadre, il donnera les séminaires suivants:
1) le jeudi 18 octobre à 18 h (séminaires Ausonius): "La structure de l’«État épirote» jusqu’en 232 av. J.-C."
2) Le mardi 23 octobre, à 10 h 30, séminaire de l'école doctorale (salle des thèses de la Maison de la recherche). Le titre reste à
déterminer (il s'agira peut-être d'une présentation du métier d'épigraphiste de terrain).
3) Trois intervention dans le séminaire de master-2 de Pierre Frôhlich, le mercredi à 13h30 (salle Higounet ACH027 de la Maison de l'archéologie) les 03, 17 et 24 octobre. La première des séances sera consacrée à la présentation d'inscriptions hellénistiques inédites d'Olbasa (Milyade, sud del'Asie Mineure).


AFFICHE COLLOQUE ASIE MINEURE  

L'ASIE MINEURE OCCIDENTALE AU IIIe SIÈCLE a. C.

Colloque les 11, 12 & 13 octobre 2018
Salle Jean Borde de la MSHA (Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine)

Programme


flaran 2018 1  

JOURNÉES INTERNATIONALES D'HISTOIRE DE FLARAN
12-13 octobre 2018

Abbaye d'Arthous (Hastingues, Landes)

MISES EN RÉSERVE : production, accumulation et redistribution des céréales dans l'Occident médiéval et moderne

télécharger le programme

bulletin d'inscrition


AFFICHE CPIM 2018  

LES CULTURES POLITIQUES DANS LA PÉNINSULE IBÉRIQUE ET AU MAGHREB  (VIIIe-XVe siècle)
Séminaire international de formation avancée
SESSION 2018 : ÉCRITURES DU POUVOIR
du 2 au 5 octobre 2018 - Bielle (Pyrénées-Atlantiques) 

Cette seconde session de l’atelier sur les cultures politiques en péninsule Ibérique et au Maghreb, du VIIIe au XVe siècle, propose d’étudier la culture et l’expérience politiques au prisme de l’écrit, des écritures du pouvoir. Les renouvellements historiographiques récents permettront d’interroger l’acte d’écrire en le replaçant dans un contexte spécifique, de soupeser le gouvernement et l’administration par l’écrit, le poids de l’écrit dans la culture politique.

Les écritures du pouvoir seront envisagées dans toute leur diversité : pluralité des supports (pierre, parchemin, papier, métal, céramique, verre, tissus…), variété des formes et des modalités des pratiques de l’écrit (du brouillon au plus beau manuscrit, en passant par les actes de chancellerie ou de la pratique…). Examiner les fonctions de l’écrit, mais aussi sa réception, pose la question de sa diffusion, des destinataires et des publics, et plus largement sa place dans la réflexion politique, la culture administrative, judiciaire... Les écritures du pouvoir cohabitent avec d’autres formes d’expression politique (les images par exemple) ou au sein de collections dans lesquelles les gouvernants rassemblent des titres mais aussi des manuscrits et des objets (archives, bibliothèques, trésors).
Cet atelier, qui croisera les disciplines et les comparaisons, permettra un retour aux sources, y compris dans leur dimension très matérielle (lieux d’écriture, matérialité des écritures produites, conservées…au service du pouvoir). Par ailleurs, conformément à l’orientation générale de l’atelier, l’étude des pratiques et de l’imaginaire politiques sera privilégiée sur celle des discours et des représentations.
La réflexion s’articulera autour de trois grandes thématiques :

- Matérialité, nature, formes et statuts des écrits ;

- Pratiques et praticiens de l’écrit, élaboration d’une culture administrative (formation à l’écrit ; administration par l’écrit – literacy, numeracy ; notariat ; médiation…) ;

- Écrits, pratiques de gouvernement et imaginaires politiques.



L’atelier visera non seulement à approfondir ces thèmes et à aborder des études de cas, mais aussi, sur un plan plus méthodologique, à favoriser les comparaisons et la mise en évidence d’interactions dans une recherche constante de dialogue entre les différentes disciplines qui seront représentées (histoire, études littéraires, archéologie, histoire de l’art).


COLLOQUE HOMCAN  

COLLOQUE du 1er au 3 octobre 2018
RELATIONS HOMMES - CANIDÉS
Salle Jean Borde de la Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine (MSHA)
- Campus de l'Université Bordeaux Montaigne

La caractérisation des interactions Hommes/Carnivores constitue un axe important de recherche pour l’étude des sociétés humaines et leur rapport avec le monde sauvage. Parmi les carnivores, les canidés sont omniprésents dans les gisements fossiles. Compétiteurs, commensaux, animaux de compagnie, animaux de bouche, compagnons de la dernière heure, les canidés offrent un vaste champ de recherche en archéologie. Les travaux menés au cours de ces dix dernières années en taphonomie, en archéozoologie, en morphométrie et en paléogénétique offrent un nouveau regard sur les relations qui ont pu exister entre ces carnivores et les sociétés humaines.

Le but de cette manifestation est de dresser un bilan des relations Hommes/ Canidés sur le temps long.

Ce colloque permettra ainsi à la communauté scientifique de se réunir pour présenter les résultats qui gravitent autour de ces thématiques.

Trois sessions de restitution sont programmées et porteront sur :

- Les canidés, meilleurs amis de l’Homme ?
- Les nouvelles méthodes d’analyse et les nouveaux résultats
- Canidés et taphonomie des sites fossiles

Au terme de ces sessions, une demi-journée de discussion sera consacrée à :

- dresser un bilan des résultats récemment obtenus,
- faire émerger de nouvelles problématiques de travail,
- identifier des axes fédérateurs susceptibles d’intensifier les liens au sein de la communauté scientifique  autour d’un ou de nouveaux projet(s) de recherche.

Les communications seront présentées en français ou en anglais et devront mettre l’accent sur des résultats récemment acquis et/ ou des perspectives de recherche innovantes de façon à privilégier les discussions.

Informations et inscriptions


AFFICHE EXPO HABITER  

du 3 juillet au 21 décembre 2018 de 9h à 17h du lundi au vendredi


ARCHÉOPÔLE D'AQUITAINE
8 esplanade des Antilles
Université Bordeaux Montaigne
PESSAC

Entrée libre

Cette exposition itinérante présente les résultats d’un projet de recherche pluridisciplinaire, consacré à l’habitat en Aquitaine méridionale (entre Garonne et Pyrénées) dans l'Antiquité. Porté par Catherine Petit-Aupert (Université Bordeaux Montaigne-Ausonius), le programme a fédéré des historiens et des archéologues – dont de nombreux bénévoles –, et impliqué plusieurs institutions : CNRS, Ministère de la Culture, Collège de France, Universités de Pau et des Pays de l’Adour ; de Toulouse Jean Jaurès ; de Rennes 2 ; de Paris I Panthéon Sorbonne et de Bretagne Occidentale, ainsi que des opérateurs d’archéologie préventive publics (Inrap ; Centre archéologie préventive, Bordeaux Métropole) et privé (HADES). Il a bénéficié principalement d’un financement de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Bien qu’elle soit centrée sur la période gallo-romaine, cette étude s’inscrit dans un cadre chronologique plus large (IIe s. av. J.-C. - VIIe s. ap. J.-C.), afin de mieux comprendre les modifications introduites par la conquête romaine - une nouvelle façon de vivre s'impose progressivement et l'habitat reflète ces changements politiques, sociaux et culturels -, et afin de mieux saisir l’empreinte de l’habitat antique au début du Moyen Âge.

Cette recherche a pris en compte, pour la première fois sur une zone géographique aussi vaste, toutes les données archéologiques, issues de fouilles programmées ou préventives, de prospections pédestres ou aériennes, publiées ou inédites.

L'analyse de cette riche documentation a mis en lumière la grande diversité des habitats, dans, mais aussi en dehors des capitales et des agglomérations secondaires : stations routières, villae, fermes, campements et grottes. Elle a aussi révélé les modes de structuration des territoires adoptés en Aquitaine et leurs évolutions. Les décors (peinture, mosaïque, placage de marbre, verre) nous renseignent sur les techniques artistiques, mais aussi sur la fonction des espaces privés, sur les goûts des élites et sur leurs moyens financiers. Les diverses productions de nos campagnes assurent en effet des revenus substantiels aux notables, propriétaires de vastes domus en ville et de villae à la campagne.

Nous vous proposons donc de remonter le temps, en ponctuant notre voyage d'étapes dans des habitations emblématiques de notre Aquitaine urbaine ou rurale, qui vont du campement au palace cinq étoiles.


Fouilleurs chantier ecole Chateaumeillant   

Un rempart peut en cacher un autre
Quel formidable chantier-école que celui de Châteaumeillant (Cher) ! La campagne 2018 de fouilles menée par Sophie Krausz, maître de conférences HDR en protohistoire européenne – UMR 5607 Ausonius (Université Bordeaux Montaigne/CNRS), a mis au jour une fortification gauloise composée de deux remparts successifs. Il s’agit du plus grand rempart massif de la région Centre, l’un des mieux conservés en France (voir article ci-dessous).
Douze étudiants bordelais s’affairent actuellement sur cet imposant système défensif érigé au moment de la guerre des Gaules (environ 50 avant J.-C.) au sein duquel se trouve un mur gaulois de type murus gallicus, fortification antérieure datée de 100 avant J.-C.  lire la suite


MURUS GALLICUS  

Un rempart massif, le plus grand de la région Centre, découvert à Châteaumeillant

C'est un chantier exceptionnel qui se déroule actuellement à Châteaumeillant dans le cadre de la campagne 2018 de fouilles menée par notre collègue Sophie Krausz (Maître de conférences HDR en protohistoire européenne - Ausonius). Un rempart massif, le plus grand de la région Centre, renfermant une seconde fortification est mis au jour.

en savoir +



Parlez vous graffiti  

EXPOSITION
Le Centre des monuments nationaux présente
 ¿ Parlez-vous graffiti ?
du 9 juin au 16 septembre 2018
à l’oppidum et musée d’Ensérune - Nissan-lez-Ensérune
dans le cadre de la saison culturelle du CMN
« Sur les murs, histoire(s) de graffitis »

Notre collègue Coline RUIZ-DARASSE (CR CNRS - UMR  Ausonius) a largement contribué à l'élaboration de cette exposition

en savoir +

archXant u bordeaux montaigne  

Au British Museum, le monument des Néréides en 3D

Lors d’une mission à Londres en mars 2018, Laurence Cavalier, maître de conférences en histoire de l’art et archéologie antique (UMR 5607 Ausonius – Université Bordeaux Montaigne/CNRS) a initié une collaboration inédite avec le British Museum, dans le cadre du programme ANR ArchXant qu’elle dirige.

Le programme ArchXant (2017-2020) se trouve au cœur des problématiques actuelles qu’affrontent les archéologues et les épigraphistes
• comment préserver pour les futurs chercheurs des archives archéologiques fragiles ?
• comment les nouvelles technologies peuvent-elles servir la connaissance archéologique et sa diffusion ?

en savoir +


SanctuaireSanctuaire2   

Topographie et architecture du centre monumental de Thasos. Mission 2018

Depuis 2015, le programme « SIG du centre monumental de Thasos. Topographie et architecture », dirigé par N. Trippé, articule, dans le cadre de la mise en place d’un Système d’Information Géographique (SIG), une étude des édifices civiques et religieux de l’agora de Thasos avec une réflexion sur l’aménagement et la mise en valeur du site. Il s’inscrit dans le contrat quinquennal de l’École française d’Athènes et bénéficie d’un soutien du laboratoire Ausonius-UMR 5607 (Université de Bordeaux-Montaigne).

La mission de terrain 2018 se déroule en deux temps :
- La campagne voit se poursuivre l’étude du sanctuaire de Zeus Agoraios et de l’enceinte circulaire (GTh34-35) coupant son péribole, pôle cultuel au cœur de l’agora thasienne. La mission de relevés 2017 a d’ores et déjà permis d’avancer de nouvelles hypothèses quant à l’évolution de ce secteur-clé de l’agora et ses relations avec les édifices adjacents. La mission 2018, au cours de laquelle sont réalisés le plan de l’enceinte circulaire et le relevé des blocs appartenant à son élévation, a pour objectif de poursuivre la réflexion sur la chronologie relative des édifices.
- Cette année voit également s’achever le lever topographique de l’agora et de ses abords qui viendra compléter le plan géoréférencé au 1/200e élaboré par l’équipe depuis 2015. Ce plan sert de base topographique au SIG et est dorénavant le plan de référence pour l’agora et ses abords.
L’équipe pluridisciplinaire se compose d’enseignants-chercheurs, de topographes et d’architectes, mais également d’étudiants en architecture et en archéologie venus de Bordeaux et d’Athènes.

Enfin, l’élaboration du WebSIG de la ville antique Thasos, déjà bien avancé, se poursuit grâce à l’appui des services informatiques de l’EFA (L. Mulot, L. Kocher). Il offrira dans un avenir proche un instrument de travail à tous les chercheurs et une porte d'entrée virtuelle dans la Thasos antique pour les visiteurs et le grand public.


puits celtique u bordeaux montaigne  

UN PUITS DE CONNAISSANCES CELTIQUES

L’oppidum de Châteaumeillant (département du Cher, en région Centre-Val de Loire) ne cesse de livrer ses secrets. Après la découverte en 2012 de quatre bronzes exceptionnels du IIIe siècle après J.-C., Sophie Krausz, maître de conférences HDR en protohistoire européenne (Ausonius UMR 5607 – Université Bordeaux Montaigne/CNRS) et son équipe ont mis au jour un ensemble remarquable daté du Ier siècle avant J.-C.

en savoir +


 

autres actualités

     
 

Une nouvelle méthode pour explorer l'évolution des forêts : le séquençage ADN haut débit des bois anciens.

Dans le cadre d'un vaste projet international, des scientifiques de l'Inra et du CNRS ont isolé et séquencé avec succès de l'ADN de chêne dans des restes de bois archéologiques gorgés d'eau. 167 échantillons, provenant de 26 sites européens, ont été analysés. Certains d'entre eux ont été prélevés sur le site de la Lède-du-Gurp à Grayan-et-l'Hôpital et à l'Amélie à Soulac-sur-mer, en 2014 et 2015, dans le cadre du projet LITAQ (LaScArBx/COTE). Ils ont notamment permis de mieux définir les conditions environnementales les plus favorables à la conservation à long terme de l'ADN des bois anciens.

En s'appuyant sur les techniques de pointe de la génomique moléculaire, les chercheurs de Biogeco ont élaboré une méthode novatrice ouvrant un large champ d'investigation pour de nouvelles études en paléogénomique et paléogénétique qui éclairent les conséquences des changements environnementaux durant l'Holocène (période géologique qui débuta il y a 10 000 ans).

Pour en savoir plus

 
 
 
  Quoi de neuf en Aquitaine romaine ?
Le vendredi 2 février 2018, l'institut Ausonius  a accueilli la première édition de la journée d’étude "Actualités de la recherche archéologique en Aquitaine romaine". Sous l'égide de la fédération Aquitania, la manifestation a été organisée par Laëtitia Borau (chargée de recherche CNRS) et Brice Ephrem (chercheur associé Ausonius).
Les objectifs de cette journée étaient de réunir différents acteurs de l'archéologie nationale et régionale tout en donnant l'opportunité aux scientifiques de présenter leurs recherches inédites à travers des communications orales et la présentation de posters. Cette rencontre scientifique a permis de fédérer l'ensemble des secteurs d'activités privés et publics en décloisonnant les cadres administratifs et professionnels. De jeunes chercheurs et étudiants (master, doctorant) y ont également trouvé l'occasion d'exposer leurs travaux.

en savoir +
 
 
 
 

Une collection de référence pour l’étude des restes osseux de poisson
Le service « Mobiliers archéologiques » de l’institut Ausonius (UMR 5607 Université Bordeaux Montaigne/CNRS) accueille au moyen d’une convention de dépôt, un remarquable référentiel d’ichtyofaune, encore méconnu par une partie de la communauté scientifique.
Fruit d’un travail de 10 ans réalisé par Brice Ephrem, archéo-ichtyologue en post-doctorat LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux, ce référentiel osseux est un outil indispensable utilisé pour la recherche et la formation des étudiants.

en savoir +

 
 
 
 

L’étude des papyrus grecs et égyptiens encouragée par le Conseil Européen de la Recherche
L’excellence scientifique est à nouveau récompensée au sein de l’UMR 5607 Ausonius. Marie-Pierre Chaufray, chargée de recherches au CNRS, est lauréate d’un programme ERC Starting Grant 2017.

À l’instar d’Alberto Dalla Rosa (lauréat en 2016), Marie-Pierre recevra pendant 5 ans les moyens de mener une recherche exploratoire en dehors de tout programme scientifique établi, de toute stratégie de développement scientifique nationale ou disciplinaire. Elle constituera son équipe de recherche autour d'un thème original : "The Graeco Egyptian State: Hellenistic Archives from Egyptian Mummies (GESHAEM)".

L’objectif du programme est d’étudier l’économie, la fiscalité et l’organisation du territoire dans la région agricole la plus importante de l’Égypte, le Fayoum, au Ier siècle de la domination grecque (IIIe siècle avant J.-C.)

en savoir +

 
 
 
  Le numéro estival de la revue Historia (n°847) renouvelle l’histoire de France à travers la présentation de 112 découvertes archéologiques.
L’oppidum de Châteaumeillant (Mediolanum), fouillé par Sophie Krausz depuis 2012, figure parmi ces découvertes exceptionnelles.
Deux pièces d’orfèvrerie uniques au monde, un lion en bronze massif et un cache-serrure à l’effigie d’Hercule, ont été mises au jour durant la fouille de l’un des 35 puits répertoriés sur le site. Ces trésors sont actuellement présentés dans le musée local Emile Chenon.


Sophie Krausz décorée de l’Ordre National du Mérite : une nouvelle distinction pour l’archéologie protohistorique
en savoir +
 
 
 
 

Présentation du GIS Humanités
Le GIS Humanités réunit des philologues, des historiens, des philosophes, des archéologues et des musicologues, qui s’intéressent aux sources et aux langues anciennes de l’Europe de la Méditerranée, à leur transmission et à leur réception, que ces sources soient des objets, des documents, des monuments, des fictions. Par-delà les cloisons disciplinaires, par-delà les discours scientifiques et les vocabulaires propres à chaque euristique, les humanités relèvent en effet d’une même tradition herméneutique : il s’agit de fouiller, d’explorer, de comprendre, d’interpréter des sources qui, mots ou choses, donnent accès à un passé qui continue de nous échapper en partie. De nombreuses sources sont encore inconnues, inédites ou faussement attribuées. Les chercheurs du GIS Humanités oeuvrent tous, avec les outils et les objets propres à leur discipline, à les découvrir, les déchiffrer, les identifier correctement, les interpréter, les publier, les relier aux savoirs acquis pour élaborer de nouvelles connaissances.

en savoir +

compte-rendu de l'AG du GIS Humanités (18/11/2017)

 
 
 
 

Antoine Dumas (membre associé de l'UMR Ausonius), lauréat 2017 du prix de thèses en Sciences humaines et sociales de l’IdEx Bordeaux
Il a été récompensé pour sa thèse sur « Le premier âge du Fer en vallée de Garonne et sur ses marges. Dynamiques chrono-culturelles et territoriales », soutenue le 4 novembre 2016 à l’Université Bordeaux Montaigne.

en savoir +

 
 
 
 

Samuel Drapeau (ancien doctorant d'Ausonius et membre associé de l'UMR) primé de l’Académie Nationale des Sciences, Belles Lettres et Arts de Bordeaux

Le 14 décembre 2017, l’Académie Nationale des Sciences, Belles Lettres et Arts de Bordeaux a remis le Prix d’histoire Arlette et Charles Higounet à Samuel Drapeau, jeune docteur en histoire de l’art médiéval.

Ce prix couronne l’auteur d’une thèse ou d’un travail de recherche sur le Moyen-Âge, dans la lignée des travaux du professeur Charles Higounet. Doté par la Fondation éponyme créée à cet effet, le prix d’histoire 2017 récompense la thèse de Samuel sur « L’église Saint-Michel, la fabrique d’un monument. Étude historique, artistique et archéologique ».

en savoir +

 
 
 
 

Parution de l’ATLAS HISTORIQUE D'AGEN
Sandrine Lavaud, coord. (20017) : Atlas historique d’Agen, n° 50, collection Atlas historique des villes de France, Ausonius-Éditions, Pessac.

Cinquantième volume de la collection de l’Atlas historique des villes de France, l’Atlas historique d’Agen sera présenté lors d’une cérémonie qui aura lieu le 5 mai 2017 (10h-12h) au salon des Illustres à la mairie d’Agen, en présence du maire, Jean Dionis du Séjour. Il est le premier à paraître d’une série de cinq atlas (Agen Bayonne, Mont-de-Marsan, Pau, Périgueux), réalisée dans le cadre du programme Région : « Les villes-têtes de l’Aquitaine : approches historique, cartographique et comparative » (coord. S. Lavaud et É. Jean-Courret). Renouvelant profondément les connaissances sur la ville, il retrace la formation de l’espace urbain des origines protohistoriques à nos jours, grâce à son Plan historique et ses deux tomes de commentaire textuel, l’un à l’échelle de la ville (t. 1, Notice générale), l’autre à l’échelle des monuments (t. 2, Sites et monuments).

en savoir + ausonius éditions

 
 
 
 

Les archives de l’Aquitaine "anglaise" à la portée de tous
Les souverains anglais nous ouvrent les portes de leur duché d’Aquitaine grâce au lancement du site internet
« L’Aquitaine ducale 1250-1450 »

Ce site de médiation scientifique est destiné à présenter à un large public une sélection d'informations sur l'Aquitaine des derniers siècles du Moyen Âge (XIIIe-XVe siècles), notamment grâce à la matière première des Rôles gascons. (www.gasconrolls.org) L’édition numérique de cette exceptionnelle série d'archives de la chancellerie anglaise a fait l’objet d’un programme de recherche (lien LaScArBx), soutenu par le LabEx LaScArBx, l’Institut Ausonius, la région Aquitaine et la DRAC Aquitaine.

« L’Aquitaine ducale 1250-1450 » est ainsi le premier site internet dédié à la valorisation d’un programme de recherche.

La conception du site autour de 5 grands thèmes et d’un glossaire a été coordonnée par Frédéric Boutoulle, professeur d’histoire médiévale et vice-président de la commission recherche de l’université Bordeaux Montaigne.
L’historienne médiéviste, Maëlys Letteron, a rédigé les textes et sélectionné l’iconographie. La création du site et son interface graphique ont été confiées à Carole Baisson, chargée de communication visuelle à l’Institut Ausonius.

Soutenu financièrement par la Direction régionale des Affaires Culturelles (service des collections, de l'information et de la communication), il est hébergé par l'université Bordeaux Montaigne sur le site d'Ausonius (onglet Valorisation).

 

 

 

 

LOGO PETRAE
LOGO CPIM
LOGO AQUITAINE DUCALE

halshs

Les travaux de nos chercheurs