Nos tutelles 

 
Bordeaux Montaigne Logo2 CNRSfilaire grand

Notre LabEx 

Nos partenaires

LOGO LASCARBX SITE LOGO IRAMAT CRP2AlogoPACEA

Les travaux de nos chercheurs

EN3CLICShalshs

 Logo Ausonius Editions

Les Humanités numériques à ausonius

 LOGO ausoHNum

Institut Ausonius
Maison de l'archéologie
8, esplanade des Antilles
33607 Pessac

05 57 12 46 51

 plan acces Ausonius

Actualités du laboratoire

à la une

     
 
VISUEL LITAQ  

Florence VERDIN, Chargée de recherche CNRS à Ausonius, participera à l'émission "Au fil de l'eau" sur France bleu Gironde samedi 16 décembre de 12 à 13h. Elle présentera ses recherches sur le littoral nord-médocain.
L'interview sera ensuite accessible en podcast sur le site France bleu Gironde


LOGO GIS  

Présentation du GIS Humanités
Le GIS Humanités réunit des philologues, des historiens, des philosophes, des archéologues et des musicologues, qui s’intéressent aux sources et aux langues anciennes de l’Europe de la Méditerranée, à leur transmission et à leur réception, que ces sources soient des objets, des documents, des monuments, des fictions. Par-delà les cloisons disciplinaires, par-delà les discours scientifiques et les vocabulaires propres à chaque euristique, les humanités relèvent en effet d’une même tradition herméneutique : il s’agit de fouiller, d’explorer, de comprendre, d’interpréter des sources qui, mots ou choses, donnent accès à un passé qui continue de nous échapper en partie. De nombreuses sources sont encore inconnues, inédites ou faussement attribuées. Les chercheurs du GIS Humanités oeuvrent tous, avec les outils et les objets propres à leur discipline, à les découvrir, les déchiffrer, les identifier correctement, les interpréter, les publier, les relier aux savoirs acquis pour élaborer de nouvelles connaissances.

en savoir +

compte-rendu de l'AG du GIS Humanités (18/11/2017)


S.Zanni    SUR LES TRACES DES ROMAINS : RECONSTRUIRE LES VOIES ROMAINES À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE

Dans le cadre des formations d’excellence proposées par l’Ecole Doctorale Montaigne - Humanités, Sara Zanni, post-doctorante à l’Institut Ausonius (UMR 5607 Université Bordeaux Montaigne/CNRS), présentera son projet de reconstruction de l’un des principaux axes routiers de l’empire romain.

RecRoad : reconstruire les voies romaines dans un monde numérique
Le mardi 5 décembre 2017, de 9h30 à 11h30, l’ancien tracé de l’itinéraire romain d’Aquilée (Italie) à Singidunum (Belgrade, Serbie) sera dévoilé au sein de la Maison de la recherche (MLR001). 

en savoir +


Affiche journee perceptions  

PERCEPTIONS, REPRÉSENTATIONS ET USAGES DE LA VIOLENCE AU MOYEN ÂGE (XIe – DÉBUT XVIe SIÈCLE)
Journée d'étude des Master 2 Études médiévales
7 décembre 2017 de 9h à 16h30 - Amphi archéo (ACH005) de la Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne

Le concept de violence est difficile à saisir pour les historiens, notamment parce que le mot « violence » est peu utilisé dans les documents à leur disposition. En outre, la notion de violence reste subjective, donc difficile à cerner, du fait de notre propre sensibilité, de notre propre outillage mental. Comment appréhender ce qui n’est pas nommé comme tel par les témoins de l’époque ?
La difficulté est d’autant plus grande pour le Moyen Âge, que sa représentation, depuis le XVIe siècle et encore aujourd’hui, en fait une période barbare et violente, marquée par les guerres, les épidémies, les grands bûchers pour hérésie et les exactions des nobles envers leurs dépendants. Ce n’est que très récemment, à la suite des travaux de Claude Gauvard dans les années 1980-1990, que la notion de « violence » est devenue un objet d’étude à part entière. Désormais, l’historien se doit d’identifier non pas ce que lui juge violent, mais les gestes, paroles et images que les médiévaux, en un lieu et un temps donnés, ont considérés comme violents.
Quel est le seuil au-delà duquel un acte de violence outrepasse ce qui est ordinairement toléré par les gens du Moyen Âge ? Peut-on esquisser au travers des sources textuelles et iconographiques une définition de cette frontière ? Comment s’expriment ces transgressions, leurs utilisations, leurs condamnations ou leurs justifications dans le champ du politique ? Quelles en sont les conséquences ?
Cette journée d’étude invite donc tout un chacun à réfléchir sur cette notion de « violence » appliquée au Moyen Âge, à l’aune de deux grands thèmes, à savoir les représentations et les usages dans les images et les mots puis dans le champ du politique, tant dans le monde chrétien que musulman.

PROGRAMME


Antoine Dumas

 

Antoine Dumas (membre associé de l'UMR Ausonius), lauréat 2017 du prix de thèses en Sciences humaines et sociales de l’IdEx Bordeaux
Il a été récompensé pour sa thèse sur « Le premier âge du Fer en vallée de Garonne et sur ses marges. Dynamiques chrono-culturelles et territoriales », soutenue le 4 novembre 2016 à l’Université Bordeaux Montaigne.

en savoir +


MP Chauffray ERC2017 u bordeaux montaigne  

L’étude des papyrus grecs et égyptiens encouragée par le Conseil Européen de la Recherche
L’excellence scientifique est à nouveau récompensée au sein de l’UMR 5607 Ausonius. Marie-Pierre Chaufray, chargée de recherches au CNRS, est lauréate d’un programme ERC Starting Grant 2017.

À l’instar d’Alberto Dalla Rosa (lauréat en 2016), Marie-Pierre recevra pendant 5 ans les moyens de mener une recherche exploratoire en dehors de tout programme scientifique établi, de toute stratégie de développement scientifique nationale ou disciplinaire. Elle constituera son équipe de recherche autour d'un thème original : "The Graeco Egyptian State: Hellenistic Archives from Egyptian Mummies (GESHAEM)".

L’objectif du programme est d’étudier l’économie, la fiscalité et l’organisation du territoire dans la région agricole la plus importante de l’Égypte, le Fayoum, au Ier siècle de la domination grecque (IIIe siècle avant J.-C.)

en savoir +


Lion   Le numéro estival de la revue Historia (n°847) renouvelle l’histoire de France à travers la présentation de 112 découvertes archéologiques.
L’oppidum de Châteaumeillant (Mediolanum), fouillé par Sophie Krausz depuis 2012, figure parmi ces découvertes exceptionnelles.
Deux pièces d’orfèvrerie uniques au monde, un lion en bronze massif et un cache-serrure à l’effigie d’Hercule, ont été mises au jour durant la fouille de l’un des 35 puits répertoriés sur le site. Ces trésors sont actuellement présentés dans le musée local Emile Chenon.


Sophie Krausz décorée de l’Ordre National du Mérite : une nouvelle distinction pour l’archéologie protohistorique
en savoir +

 

autres actualités

 

PATRIMONUIM Bandeau
The ERC project PATRIMONIVM 
Geography and economy of the imperial properties in the Roman world

(from Augustus to Diocletian)

en savoir +

 
 
 
 

Parution de l’ATLAS HISTORIQUE D'AGEN
Sandrine Lavaud, coord. (20017) : Atlas historique d’Agen, n° 50, collection Atlas historique des villes de France, Ausonius-Éditions, Pessac.

Cinquantième volume de la collection de l’Atlas historique des villes de France, l’Atlas historique d’Agen sera présenté lors d’une cérémonie qui aura lieu le 5 mai 2017 (10h-12h) au salon des Illustres à la mairie d’Agen, en présence du maire, Jean Dionis du Séjour. Il est le premier à paraître d’une série de cinq atlas (Agen Bayonne, Mont-de-Marsan, Pau, Périgueux), réalisée dans le cadre du programme Région : « Les villes-têtes de l’Aquitaine : approches historique, cartographique et comparative » (coord. S. Lavaud et É. Jean-Courret). Renouvelant profondément les connaissances sur la ville, il retrace la formation de l’espace urbain des origines protohistoriques à nos jours, grâce à son Plan historique et ses deux tomes de commentaire textuel, l’un à l’échelle de la ville (t. 1, Notice générale), l’autre à l’échelle des monuments (t. 2, Sites et monuments).

en savoir + ausonius éditions

 
 
 
 

Les archives de l’Aquitaine "anglaise" à la portée de tous
Les souverains anglais nous ouvrent les portes de leur duché d’Aquitaine grâce au lancement du site internet
« L’Aquitaine ducale 1250-1450 »

Ce site de médiation scientifique est destiné à présenter à un large public une sélection d'informations sur l'Aquitaine des derniers siècles du Moyen Âge (XIIIe-XVe siècles), notamment grâce à la matière première des Rôles gascons. (www.gasconrolls.org) L’édition numérique de cette exceptionnelle série d'archives de la chancellerie anglaise a fait l’objet d’un programme de recherche (lien LaScArBx), soutenu par le LabEx LaScArBx, l’Institut Ausonius, la région Aquitaine et la DRAC Aquitaine.

« L’Aquitaine ducale 1250-1450 » est ainsi le premier site internet dédié à la valorisation d’un programme de recherche.

La conception du site autour de 5 grands thèmes et d’un glossaire a été coordonnée par Frédéric Boutoulle, professeur d’histoire médiévale et vice-président de la commission recherche de l’université Bordeaux Montaigne.
L’historienne médiéviste, Maëlys Letteron, a rédigé les textes et sélectionné l’iconographie. La création du site et son interface graphique ont été confiées à Carole Baisson, chargée de communication visuelle à l’Institut Ausonius.

Soutenu financièrement par la Direction régionale des Affaires Culturelles (service des collections, de l'information et de la communication), il est hébergé par l'université Bordeaux Montaigne sur le site d'Ausonius (onglet Valorisation).

 
 
 
 

CLASSEMENT MONDIAL DES UNIVERSITÉS 2017 : BORDEAUX SE DISTINGUE POUR L'ARCHÉOLOGIE 
Le QS World University Rankings by Subject fait ressortir l'excellence française dans le domaine de l'archéologie : le site bordelais (qui s’était déjà distingué l’année dernière dans le top 50 mondial) passe de la 43ème place à la 16ème place cette année et à la 1ère place des universités françaises (devant Paris-I Panthéon-Sorbonne et Paris-Sorbonne).
en savoir +
lire l'article du Monde

L’UMR Ausonius se félicite de ce résultat qui est le fruit du travail accompli depuis plusieurs décennies sur le site de Bordeaux, auquel a concouru l'ensemble des "sciences archéologiques" présentes dans le laboratoire (archéologie de terrain, histoire ancienne et médiévale, histoire de l’art, philologie classique). Nos tutelles, le CNRS et l’Université de Bordeaux 3 puis Bordeaux Montaigne ont accompagné et favorisé cette dynamique, avec, en particulier, la construction d’une Maison de l’Archéologie en 1994 puis d’un Archéopôle en 2004. Après la mise en place de la Fédération des sciences archéologiques de Bordeaux (FSAB), la création du LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux (LaScArBx), en 2011, associant notre unité à deux autres laboratoires du site, l'IRAMAT-CRP2A (CNRS-UBM) et PACEA (CNRS-MCC-UB), a donné une impulsion décisive et a permis de décloisonner et de développer nos recherches pour atteindre un niveau d’excellence et de notoriété internationale que ce classement reconnaît aujourd’hui, nous encourageant à poursuivre et à intensifier encore nos efforts.