Nos tutelles 

 
Bordeaux Montaigne Logo2 CNRSfilaire grand

Notre LabEx 

Nos partenaires

LOGO LASCARBX SITE LOGO IRAMAT CRP2AlogoPACEA

Les travaux de nos chercheurs

EN3CLICShalshs

 Logo Ausonius Editions

Les Humanités numériques à ausonius

 LOGO ausoHNum

Institut Ausonius
Maison de l'archéologie
8, esplanade des Antilles
33607 Pessac

05 57 12 46 51

 plan acces Ausonius

Des données et des supports pour la recherche

ausonius origines trajectoires
universite recherche
contexte national contexte local
centres recherche
pierre paris charles higounet georges radet
portraits
donnees supports recherche

 

 

     Dès leur création, le CROS et le CPP conçoivent le développement de services et d'outils d'appui à la recherche comme un objectif scientifique à part entière. En digne successeur, Ausonius continue à porter une attention particulière à ces questions.

  • DES OUTILS ET DES STRUCTURES À LA DISPOSITION DE LA RECHERCHE

    À sa création, Ausonius hérite du principal service du CROS : le Laboratoire de cartographie historique. Ce dernier a produit jusqu'alors des cartes réalisées à la main pour son centre de rattachement ainsi que sur commande. Lorsqu'il est intégré à Ausonius, ce modèle est révisé et le Laboratoire devient un service strictement interne. À partir des années 2000, la conception des cartes est informatisée. En 2007, le Laboratoire disparaît et son personnel intègre le service des publications. Selon leur finalité, la réalisation des cartes est alors confiée à celui-ci ou bien à la cellule géomatique (dont le pôle Humanités numériques prend le relais - voir plus bas à ce sujet).

    Ausonius hérite également de la bibliothèque de la Maison de l'archéologie. En 1992, peu avant la création de celle-ci, l'inventaire de la bibliothèque du CPP répertorie 28000 références. Un an plus tard, le CROS distingue deux fonds parmi ses collections : l'un d'histoire et l'autre de géographie. Le fond d'histoire compte 4900 ouvrages ainsi que 25 revues portant sur la géographie historique, l'histoire rurale et urbaine, l'archéologie et la toponomastique. Celui de géographie comporte quant à lui 1750 ouvrages. Dénommée d'après Robert Étienne, la bibliothèque spécialisée d'Ausonius fait partie du Service commun de documentation depuis 2001.

    Dernier grand héritage, Ausonius reprend non seulement le flambeau du CPP dans le domaine des publications, mais en fait également l'un de ses fers de lance en lui allouant des moyens humains et matériels importants. Fondé et dirigé par Alain Bresson jusqu'en 2004, le service passe ensuite sous la responsabilité de Jérôme France. La même année, il prend le nom d'Ausonius Éditions. À partir de 2011, la direction est assurée par Olivier Devillers. Au sein d'Ausonius, les éditions constituent une structure à part et ont une ligne éditoriale autonome. Leurs collections comportent des travaux de membres d'Ausonius, mais aussi de chercheurs extérieurs au laboratoire.
                  ▪ Pour plus d'informations sur Ausonius Éditions :
                     Site Ausonius Éditions
                    Historique d'Ausonius Éditions

    Ausonius dispose bien entendu de services et de moyens liés à sa gestion et son organisation au quotidien. Parmi ceux-ci figurent deux véhicules, dont l' « ausonette », qui sont employés pour les opérations de terrain du LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux.

 
  • LABORATOIRE MOBILIERS ARCHÉOLOGIQUES

     Dès la construction de la Maison de l’archéologie et la création d’Ausonius, un laboratoire est aménagé afin d’offrir un cadre de travail optimal pour étudier le mobilier provenant des opérations de terrain.
     En 2005, il intègre l’Archéopôle d’Aquitaine, nouveau bâtiment de l’UMR. Il est placé sous la responsabilité de chercheurs jusqu’à la création d’un poste spécifique en 2015.
     Le Laboratoire Mobiliers archéologiques est dédié au traitement et à l’étude des artéfacts et écofacts ainsi qu’à la formation des étudiants. Il bénéficie à cet effet d’un équipement performant et spécifiquement adapté à l’analyse de tous les matériaux qui transitent dans ce service.

 
  • HUMANITÉS NUMÉRIQUES

     Avant même que la dénomination des « humanités numériques » n'apparaisse, en 2004, leur pratique est courante à Ausonius.

    Au tout début des années 2000, la réalité virtuelle y est introduite. Sous la responsabilité de Robert Vergnieux, elle se constitue comme un axe de recherche à part entière en 2006, intitulé "Réalité virtuelle en archéologie". L'axe disparaît en 2012, lorsque son équipe devient l'Unité mixte de service (UMS) Archéovision.  

    En parallèle, PETRAE, programme d'enregistrement des inscriptions développé par le CPP à partir des années 1980, continue son développement sous la responsabilité d'Alain Bresson.
    En outre, les services d'Ausonius accueillent pour la première fois un ingénieur spécialisé en géomatique en 2006. La présence de la cellule géomatique permet notamment d'assurer le relais des travaux cartographiques après la disparition du Laboratoire de cartographie historique.
     2012 voit l'arrivée d'un ingénieur en bases de données et web sémantique. L'une de ses premières réalisations est d'extraire la base de données PETRAE, dont l'environnement technique est devenu obsolète, pour continuer son développement. La structure de celle-ci est ainsi intégralement refondue.
                    ▪ Pour plus d’informations sur PETRAE     

    En 2014, les ingénieurs spécialisés en bases de données et en géomatique sont rassemblés au sein du pôle Humanités numériques. Le champ des compétences de ce service s'élargit peu à peu, notamment vers la modélisation 3D et la gestion des archives scientifiques. Il prend le nom d' « ausoHNum » en 2017.

 
  • COMMUNICATION, VALORISATION ET MÉDIATION SCIENTIFIQUE
    Complétant l'action du service des éditions, Ausonius adopte une réelle dynamique de communication. Cette attention répond à plusieurs objectifs : diffuser les connaissances, les transmettre à un public large, mais également valoriser la recherche elle-même et fédérer la communauté en interne.
    Si les actions de communication sont d'abord menées sans personnel dédié, un service spécifique est créé en 2011. Il est d'abord chargé d'assurer la communication en interne et en externe ainsi que d'assister les chercheurs dans le montage des expositions. Par la suite, les attributions du service intègrent la valorisation et la médiation scientifique.