Nos tutelles 

 
Bordeaux Montaigne Logo2 CNRSfilaire grand

Notre LabEx 

Nos partenaires

LOGO LASCARBX SITE LOGO IRAMAT CRP2AlogoPACEA

Les travaux de nos chercheurs

EN3CLICShalshs

 Logo Ausonius Editions

Les Humanités numériques à ausonius

 LOGO ausoHNum

Institut Ausonius
Maison de l'archéologie
8, esplanade des Antilles
33607 Pessac

05 57 12 46 51

 plan acces Ausonius

Ressources Arabes Pour l’Archéologie (RAPA)

 

 

RAPA affiche 

Responsable : Nicole Cottart, CR CNRS
Collaborations : Portugal, Université Nova de Lisbonne ; cabinets archéologiques des municipalités d'Alcacer do Sal, de Guarda et de Sabugal ; musées archéologiques de Beja, Conimbriga, Guarda, Lisbonne-Museu da Cidade, Mertola,Sabugal, Silves. Espagne, Université de Salamanque - Études islamiques ; fonds musulmans et médiévaux des musées archéologiques d'Almeria, Avila, Séville et Vitoria.
Financement : Action intégrée 2008-2009, Université Bordeaux Montaigne -Programme blanc 2012-2013- et Ausonius depuis 2005.     

Le programme de recherche des Ressources Arabes Pour l’Archéologie (RAPA) a pour objet l’étude des sources écrites et inscrites, supports de l’outil documentaire que représentent la langue et la culture arabes pour l’archéologue et le chercheur en archéologie, antiquisants et médiévistes.    

Il se développe à partir de l’analyse de l’information écrite (manuscrits et imprimés) et inscrite (graffites et inscriptions spécifiques).  
 

Il se déploie sur deux axes :

  -La mise à disposition du contenu des sources arabes antérieures au XVIIIe siècle, relatives à la description des sites archéologiques grecs et romains sur lepourtour du bassin méditerranéen ;

  -L’étude des graffites et des inscriptions spécifiques en caractères arabes, relevés sur des objets issus de fouilles de niveau musulman ainsi que sur des espaces glyptographiques.

L’aire géographique étudiée concerne l’Occident musulman, la Péninsule ibérique, Al-Andalus dans sa conception médiévale, notamment le Gharb al-Andalus, le Portugal actuel.

Il a pour résultat la constitution d’une base de données intitulée "Graffites et inscriptions spécifiques de l’Occident musulman" qui s’établit en trois étapes : le Portugal, la péninsule ibérique et l’Occident musulman dans sa globalité.